Finale du Challenge de la Veille 2017

Jeudi 26 janvier, 18h : les trois équipes sur le podium du challenge sont enfin révélées.

En première position, Besançon avec un dossier béton.

En deuxième place, Bordeaux avec un oral de top niveau.

En troisième position, Le Havre, passé en dernier mais qui s’est démarqué de façon mémorable.

Mais toutes les autres équipes d’option Information Numérique dans les Organisations ont su répondre à leur manière aux attentes du jury.

Après l’arrivée de certains groupes le mercredi soir au Havre, les étudiants ont pu non seulement se rendre à leur hôtel mais aussi à une soirée. Celle-ci était organisée par les projets tutorés HIZ et BDE, et placée sous le thème de la musique.

Le lendemain matin, le petit déjeuner était prévu dans le hall de l’ISEL vers 8h30 pour permettre aux différents compétiteurs de bien commencer la journée, avec viennoiseries et jus de fruits multivitaminés ! Les hostilités ont commencé dans l’amphithéâtre rouge par un discours du directeur de l’IUT du Havre, M. Lauwick, puis par le tirage au sort de l’ordre de passage par chaque représentant des groupes participants.

 

Suivons la journée dans son déroulement :

  • Tours :

À peine arrivés, les étudiants tourangeaux ont dû se mettre en selle et sonner le début de ce challenge. Malgré la pression, le groupe a réussi à produire un oral qui reflète la qualité de leur travail. Donc défi relevé, ils ont ensuite passé le relais à Toulouse.

 

 

 

  • Toulouse :

Une quarantaine d’étudiants toulousains se sont chargés de soutenir leur équipe pour leur oral, n’hésitant pas à manifester leur enthousiasme. En répondant bien à la problématique, ils ont su récolter une majorité de compliments du jury et rafler la quatrième place juste derrière le Havre.

 

 

 

  • Besançon :

Comme le groupe précédent, les deux promotions d’infonum ont choisi de participer à cette expérience bisontine. Avec un diaporama multimédia, l’équipe a su se démarquer en proposant un oral bien structuré et sérieux. Cette addition  leur a permis de remporter la victoire du challenge !

 

 

Suite à ces émotions multiples et variées, le besoin d’une pause s’est fait ressentir. Les étudiants ont alors pu se restaurer et se reposer dans la cafétéria de l’ISEL, où une farandole de sandwichs les attendait sagement.  Le dessert a choisi de couronner certains rois et reines le temps de cette journée. Mais il a fallu reprendre en début d’après-midi et se reconcentrer après avoir participé à des animations organisées par Flash Delirium et UnivArt.

 

  • Nancy :

Après Tours, c’était au tour des Nancéens de se jeter à l’eau pour le premier passage de l’après-midi. Tout l’amphithéâtre s’est accordé pour les soutenir lors de leur passage, solidairement, sans faire de distinction. Bien que Nancy ne soit pas une ville portuaire, le groupe a relevé le défi !

  • Lyon :

Avec un soutien exceptionnel du début jusqu’à la fin du challenge, les Lyonnais ont sorti leurs griffes pour rendre leur oral le meilleur possible. Même si la ville de Lyon n’est pas portuaire, les étudiants ont su répondre comme il le faut à la problématique d’Haropaports.

 

 

  • Strasbourg :

Un oral qui a été salué par le jury, grâce à son dynamisme et l’effort qui a été fourni pour la présentation. Les strasbourgeois ont su clôturer cette deuxième partie de compétition avec sérieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne restait alors plus que deux groupes à passer, mais l’heure du goûter approchant, une pause café-goûter s’est révélée nécessaire !

 

 

 

 

  • Bordeaux :

La dernière reprise a été effectuée par les Bordelais, venus en petit comité, ce qui n’a pas empêché un accueil chaleureux de l’amphithéâtre. Après un oral réussi et maîtrisé, sans aucune fiche, le jury a salué leur qualité de travail.

 

 

  • Le Havre :

Dernier groupe de la journée et jouant la carte de la surprise pour le jury : l’équipe a su apporter un regard encore différent sur la résolution du problème d’Haropaports, même en étant la huitième. Jouant à domicile, elle a été soutenue par les étudiants havrais.

 

 

Enfin, pendant la délibération du jury, les projets tutorés ont diffusé des vidéos de préparation du Challenge ainsi qu’un reportage fait par le Newzin. Puis un blind-test a réveillé tous les participants en mettant une ambiance plus décontractée dans l’amphithéâtre.

 

Il ne restait plus aux infonums participants qu’à attendre 19h30 pour se rendre au Magic Mirrors, lieu de la soirée « post challenge ». Merci d’être venus si nombreux, et surtout du bon moment partagé !

 

Bravo à tous les participants pour leur bon travail et sérieux, et rendez-vous l’année prochaine à Besançon !

Un grand merci aux professeurs qui ont suivi, aidé, encouragé et motivé leurs poulains tout au long du Challenge, de la finale à l’IUT jusqu’à la grande finale du Havre !

Le BDE et InfoComCom ont été heureux de contribuer à l’organisation de cet événement et à l’accueil de tous les participants!

Passez une bonne année, jusqu’à l’obtention de votre diplôme 🙂 !